Blog

Articles autour de la thérapie Intelligence Relationnelle®, neurosciences, troubles de l'attachement, théorie polyvagale, accompagnement de l'enfant...

therapeute ir françoise le doze theorie polyvagale physiologie neurobiologie

La thérapie en Intelligence Relationnelle : comment est-elle née ?

Cette nouvelle approche thérapeutique est issue d’une expérience personnelle qui a amené le neurologue François Le Doze à visiter des aspects de lui qu’il n’aurait pas rencontrés avec le modèle IFS (Internal Family System) seul. Il réalise ce jour-là que nous ne sommes pas uniquement composés de “parties”*. C’est la rencontre de deux personnes qui jouera un rôle majeur dans la modélisation de la thérapie qu’il baptisera : “Intelligence Relationnelle”.

 

LES RENCONTRES À L’ORIGINE DE LA THÉRAPIE IR

 

La “nouvelle génération” de l’IFS par Deirdre Fay.

La première étant Deirdre Fay, thérapeute américaine rencontrée à la fin d’une conférence IFS en octobre 2016, qui travaille autour de la théorie de l’attachement en lien avec la notion d’intersubjectivité..

Elle présentait alors la “nouvelle génération” de l’IFS : une version à laquelle la dimension “intersubjective” (la relation entre deux individus) a été intégrée. Ce jour-là, elle met des mots sur ce que le neurologue sentait en lui et dans sa pratique et qui, pour lui, manquait confusément à la pratique de l’IFS et son enseignement (dans le domaine de la thérapie).

La rencontre avec la théorie polyvagale grâce à Deborah Dana.

La seconde personne à avoir joué un rôle décisif s’appelle Deborah Dana, thérapeute américaine proche de Stephen Porges,  le père de “la théorie polyvagale“. C’est à partir de ses connaissances académiques issues de la recherche en neuroscience qu’elle a transposé les bases de cette théorie dans le domaine de la thérapie.

Cette deuxième étape, permet à François Le Doze de finaliser la base de son nouveau modèle. Il réalise qu’il existe un autre monde en dessous des parties : le monde du « Système Nerveux Autonome ». Un monde qui n’est pas dissociable de celui des parties.

L’avant/après IFS.

Après ces prises de conscience et les expériences qui suivirent, il ne lui sera plus possible de travailler comme avant. Car autant après l’IFS il était devenu impossible de travailler sans le “Self” en tant que thérapeute. Autant après avoir vu travailler Déborah Dana, il lui fut désormais impossible de travailler sans intégrer le système autonome dans sa pratique.

Self, Théorie Polyvagale et Théorie de l’Attachement…

C’est ainsi, de la combinaison entre le « Self », la « Théorie polyvagale » et la théorie de l’attachement que naquit les piliers de la thérapie en Intelligence Relationnelle ou “thérapie IR”. Une approche qui combine l’auto-régulation que propose l’IFS (un travail de soi à soi avec le soutien d’un autre) et la co-régulation (le travail réparateur entre deux système nerveux grâce à l’engagement relationnel explicite et conscient d’un autre). Malgré toute la bonne volonté d’un thérapeute “dans son self” mais sans engagement relationnel conscient depuis la sécurité de son sytème nerveux, l’auto-régulation de l’IFS seule n’est pas suffisante pour rencontrer les traumas d’un individu.

Car ce monde de l’auto-régulation est relié au monde du système nerveux autonome qui gère cette capacité à la co-régulation dont dépend la guérison du trauma. C’est là une réalité aussi bien sur le plan biologique et philogénétique (l’évolution des espèces) que sur le plan relationnel.

Ce plan de la co-régulation gérée par le système nerveux est “premier” chronologiquement dans notre histoire et il influence grandement la relation à l’autre et doit donc aussi être considéré dans l’approche thérapeutique. Autant que le plan de l’auto-régulation auquel se réfère les parties de l’IFS, sur lequel il est possible de s’appuyer seulement quand le système nerveux est régulé grâce à cette fameuse co-régulation.

 

La “thérapie IR” est la combinaison de différentes méthodes que je présenterai plus loin. En attendant, ce qui est clair, c’est que cette approche permet de soutenir avec le plus de conscience et de clarté possible cette question importante : “depuis quel endroit travaille t-on dans la relation thérapeutique ?”

*Voir le processus de l’IFS ici.

Spread the love

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

therapeute ir

Rediffusion de la conférence de François Le Doze sur la sécurité relationnelle.

Dans le cadre du Congrès de la Douance “Regards pluriels sur le Haut Potentiel”, a eu lieu la Conférence du …

jonas-verstuyft-thera-compagnant-roudy-lemaire-intelligence-relationnelle-therapeute-ir-tpv-somatic-experiencing

Psychothérapie & sciences : évitons les amalgames.

Sur ce site, je parle beaucoup des nouvelles approches psychothérapeutiques qui se basent sur des principes scientifiques …

therapeute ir françoise le doze theorie polyvagale physiologie neurobiologie

La thérapie en Intelligence Relationnelle : comment est-elle née ?

Cette nouvelle approche thérapeutique est issue d’une expérience personnelle qui a amené le neurologue François Le …