Thérapie Intelligence Relationnelle ® ou “Thérapie IR”

Thérapie IR : une thérapie basée sur l'IFS, la théorie polyvagale, la théorie de l'attachement et la métacognition.

L’Intelligence Relationnelle® est une thérapie qui repose sur la dynamique relationnelle entre le patient et son thérapeute, ainsi que chez le patient lui-même, pour résoudre les conflits psychiques et les difficultés relationnelles de ce dernier. Cette méthode permet de traiter non seulement les traumatismes psychiques complexes, mais aussi les troubles de l’attachement qui leur sont très souvent associés et préexistants.

L’Intelligence Relationnelle® a été développé par le Dr. en nerurologie François Le Doze à partir des données des neurosciences récentes relatives à l’attachement et la prise en compte de la neuroplasticité dans le processus thérapeutique.

L’Intelligence Relationnelle® fournit un cadre théorique et pratique, qui permet traiter toutes les problématiques en lien avec les troubles de l’attachement et les trauma complexes en s’appuyant à la fois sur les ressources internes du patient (l’autorégulation) et sur le lien thérapeutique avec l’accompagnant grâce à l’engagement de ce dernier dans la relation (la corégulation).

Ce modèle est pratiqué par les professionnels de la santé mentale (psychiatres, psychologues, psychothérapeutes, psychopraticiens) et de l’accompagnement individuel dans une démarche transformatrice (coachs, conseillers conjugaux, enseignants, éducateurs…).

Le travail avec les parties** et le Self*

therapie ir cnv

Le modèle Internal Family Systems (IFS) constitue à la fois le socle psychothérapeutique et le cadre de référence de l’Intelligence Relationnelle® :

  • dégagement du Self* par relâchement des contraintes,

  • mise en jeu du Self* comme thérapeute primaire,

  • désidentification des parties** par rapport au Self*,

  • travail systémique,

  • déchargement des fardeaux par l’effet de la reconsolidation mnésique.

 

*Self : instance centrale du psychisme, qui a les ressources pour clarifier, accueillir et soutenir.

** Parties : les différents aspects de notre personnalité qui possèdent leurs propres systèmes de croyances et émotions. Elles sont organisées en microsystèmes figés à la suite d’une expérience ou d’un traumatisme.

 

L’intersubjectivité

therapie ir cnv

  • Grâce à la création d’un espace relationnel entre le thérapeute et le patient dans une dimension à la fois verbale et corporelle ;

  • Par la mobilisation de compétences dites de «métacognition», qui permettent de rendre explicite ce qui est implicite dans l’espace relationnel, chez le thérapeute et le patient ;

  • Pour permettre aux parties bloquées dans un trouble de l’attachement de faire en début de thérapie la seule expérience possible du Self* : à savoir une expérience indirecte ;

  • Pour permettre aux parties** blessées l’accès aux besoins vitaux – accès jusqu’alors bloqué (rôle de l’attachement dit «sécure»).

 

Les compétences développées reposent sur les données de la théorie polyvagale, qui fournit une lecture neurobiologique de l’attachement et de ses troubles.

En savoir plus sur François Le Doze, le fondateur de la thérapie Intelligence Relationnelle : ici.

therapeute ir

Rediffusion de la conférence de François Le Doze sur la sécurité relationnelle.

Dans le cadre du Congrès de la Douance “Regards pluriels sur le Haut Potentiel”, a eu lieu la Conférence du …

jonas-verstuyft-thera-compagnant-roudy-lemaire-intelligence-relationnelle-therapeute-ir-tpv-somatic-experiencing

Psychothérapie & sciences : évitons les amalgames.

Sur ce site, je parle beaucoup des nouvelles approches psychothérapeutiques qui se basent sur des principes scientifiques …

therapeute ir françoise le doze theorie polyvagale physiologie neurobiologie

La thérapie en Intelligence Relationnelle : comment est-elle née ?

Cette nouvelle approche thérapeutique est issue d’une expérience personnelle qui a amené le neurologue François Le …